FR    EN
19-12-2014

Plan de travail 2015 de la Commission : Le potentiel des SAP oublié

Le 16 décembre 2014, la Commission Européenne a adopté son plan de travail 2015, liste d’actions concrètes pour l’année à venir. A cette occasion, Jean-Claude Juncker, Président de la Commission Européenne a présenté les principaux points de ce programme devant le Parlement Européen à Strasbourg.

Les efforts se concentreront premièrement sur l’efficacité des politiques : le plan inclut des mesures visant à supprimer des lourdeurs réglementaires à chaque fois que cela est possible, ainsi que qu’une application accrue du principe de subsidiarité. Mais parmi les éléments clé de ce plan figurent un ensemble de mesures pour un marché numérique unique, un plan d’action pour combattre l’évasion fiscale et le très attendu plan d’investissement de 315 Milliards d’euros.

Ce plan d’investissement vise à accroitre l’investissement dans les secteurs stratégiques au sein de l’UE. Il rassemble 21 milliards d’euros du budget de l’UE au sein du « Fonds Européen d’Investissement Stratégique ». Ces 21 milliards d’euros doivent avoir un effet multiplicateur (x15) en encourageant les investissements en Europe, notamment dans les projets considérés comme risqués ou stratégiques. Une part de ce fonds sera dédiée à des investissements à long terme dans les infrastructures (75%), et la partie restante sera dédiée aux PME portant des projets prometteurs, notamment dans l’économie numérique.

 

Par conséquent, en dépit de leur potentiel de création d’emploi reconnu, les SAP ne sont pas inclus dans ce plan. Bien que la Commission mentionne le financement de la modernisation des systèmes de protection sociale comme une option, notamment pour les adapter au vieillissement de la population, cela n’est pas considéré comme une priorité et aucune mesure concrète n’est prévue à ce stade. C’est pourquoi l’EFSI a exprimé son inquiétude dans un communiqué de presse suite à la présentation du plan.