FR    EN
01-04-2020

Déclaration commune sur la pandémie de Covid-19 dans les services aux personnes et aux ménages (SAP)

Le 1er avril, l'EFFAT, l'EFFE, l'EFSI et UNI Europa ont publié une déclaration commune sur la crise actuelle.

Dans leur déclaration commune, l'EFFAT, l'EFFE, l'EFSI et UNI Europa soulignent le dévouement des organismes prestataires, des particuliers employeurs et des travailleurs des SAP afin de relever le défi de la pandémie de Covid-19. Toutefois, ils ont exprimé deux préoccupations pour les secteurs de SAP et appellent les autorités publiques à prendre d'urgence des mesures appropriées à l'égard du secteur.

Premièrement, étant donné la nature des SAP qui consiste à fournir des soins et un soutien aux personnes, y compris aux personnes potentiellement plus exposées au Covid-19 que la population en général, la continuité des services doit être assurée tout en garantissant la sécurité des professionnels et des bénéficiaires des SAP. A cet égard, l'EFFAT, l'EFFE, l'EFSI et UNI Europa appellent - entre autres - les autorités à: 

  • publier des instructions détaillées sur la santé et la sécurité à l'intention des professionnels des SAP, 
  • garantir aux professionnels des SAP l'accès à des équipements de protection individuelle appropriés, 
  • éviter les situations dans lesquelles les organismes de SAP se retrouvent dans l'incapacité de continuer à fournir des services de soins essentiels aux personnes vulnérables, 
  • garantir les congés maladie et l'accès aux soins de santé pour les professionnels des SAP. 

D'autre part en raison de l'auto-isolement et des mesures de confinement, de nombreux professionnels ne sont plus rémunérés et les SAP sont confrontés à une chute sans précédent de leur activité. Par conséquent l'EFFAT, l'EFFE, l'EFSI et UNI Europa soulignent la nécessité de garantir la sauvegarde économique du secteur et de ses travailleurs et invitent les pouvoirs publics à prendre des mesures. Ainsi, l'éligibilité des SAP aux mesures visant à atténuer l'impact financier de la crise doit être garantie. L'adoption d'allocations de substitution de revenu pour les professionnels des SAP doit être soutenue, et leur accès à des informations claires sur leurs droits et leurs protection sociale doit être garanti. Une attention particulière doit être accordée à la situation des travailleurs migrants des services aux personnes et aux ménages (SAP).  

Enfin, l'EFFAT, l'EFFE, l'EFSI et UNI Europa soulignent qu'il est crucial de veiller à ce que les professionels des SAP puissent reprendre leur activité dans les conditions adéquates une fois la crise passée. A cet égard, les SAP doivent devenir un investissement prioritaire pour la reprise d'après-crise. 

La déclaration a également reçu le soutien de la Fédération Internationale des Travailleurs Domestiques (IDWF). Tous les signataires ont exprimé leur engagement mutuel dans la mise en oeuvre et le partage des meilleures pratiques visant à protéger les travailleurs des SAP en cette période de crise.  

La déclaration conjointe est disponible ici (en anglais uniquement).